Demander son obtention de la labellisation du IDLM

Créé en 2020, ce label permet d’identifier, de reconnaître et de promouvoir les médiums dont l’offre et les services soit conforme au protocole de l’IDLM.

Une garantie officielle de qualité

Le label est le résultat d’une démarche d’assurance qualité engagée par l’IDLM qui délivre le label.

Les processus et procédures du dispositif label Qualité médium de l’Institut de la Médiumnité ont été définis par le conseil d’administration du IDLM. Validés par la commission de labellisation (CDL).

  La labellisation se déroule en 3 étapes :

  1. La candidature
  2. L’enquête
  3. La décision de la commission

Candidature

Tout médium qui répond aux critères de recevabilité et qui se porte candidat au processus de labellisation, complète le formulaire de candidature dans lequel il s’engage à :

  1. respecter l’ensemble des processus et des procédures du dispositif de labellisation ;
  2. fournir des documents écrits et des renseignements oraux authentiques à la commission de labellisation ;
  3. régler les frais de participation annuelle forfaitaire d’un montant de 160€ au processus de labellisation.

Lors de l’envoi de la candidature à une première labellisation ou à un renouvellement, joindre au formulaire de candidature :

– un extrait de K-bis (- de 3 mois)

L’IDLM examine la déclaration de candidature du médium (formulaire de candidature et liste des documents à fournir). Il se réfère pour cela aux critères de recevabilité au processus de labellisation et informe le médium de la recevabilité de sa candidature.

Enquête par la commission de labellisation

Un interview du candidat sera réalisé via vidéo conférence qui lui poseront des questions d’ordre médiumnique ou de vie.

Décisions de la commission de labellisation (CDL)

La commission CDL va proposer son résultat de vote de l’interview (enquête) – La décision sera prise par le conseil d’administration après avoir examiné le rapport d’audit quant à l’attribution ou non du label au médium. Lorsque le conseil d’administration décide de ne pas attribuer le label au médium, celui-ci peut à nouveau présenter sa candidature lors d’un nouveau cycle de labellisation, tous les ans.

La décision du conseil d’administration de labellisation est communiquée au médium.

Renouvellement

Le processus de renouvellement peut commencer deux mois avant l’échéance de la labellisation initialement accordée.

Réclamation

Des réclamations sont adressées à l’IDLM, opérateur du label, par des usagers insatisfaits par les prestations ou par des prestataires de services. La commission de labellisation a validé une procédure pour le traitement de ces réclamations. L’IDLM demande au médium des explications, qui peuvent éventuellement être complétées par un contrôle. Si une non-conformité est mise en évidence, une mise en conformité est demandée au médium. Si la mise en conformité ne peut être vérifiée la commission de labellisation peut classer la réclamation sans suite, ou si le médium refuse de collaborer, la commission de labellisation peut engager une procédure de retrait du label. La commission CDL va procéder à une enquête ou elle décidera du remboursement ou non remboursement de la consultation au médium, conforme au protocole.

Retrait du label

Un médium peut se voir retirer le label Qualité médium de l’institut de la médiumnité dans les cas de manquements graves aux engagements pris dans le cadre de la labellisation :

  1. non-information de l’opérateur de changements au sujet des renseignements qui apparaissent dans le formulaire de candidature ;
  2. fourniture de renseignements falsifiés dans le formulaire de candidature et dans les documents joints, les documents attendus et fournis ;
  3. non-paiement des frais dus au titre de la participation annuelle forfaitaire au processus de labellisation ;
  4. communication à propos du label selon une forme et des modalités autres que celles prévues (tel que se prononcer responsable de l’IDLM, user du nom IDLM à des fins publicitaires autre que l’activité…) ;
  5. communication d’informations permettant de croire que des formations autres que celles comprises dans le périmètre de labellisation bénéficient elles aussi du label ;
  6. dénigrement avéré du dispositif de labellisation : documents utilisés, processus, procédures utilisés et entités impliquées ;
  7. plainte renouvelée par plusieurs consultants ;
  8. unanimité du conseil d’administration pour une radiation.

Dans tous critères nommés pas de remboursement du label si décision du médium ou la commission CDL décident d’arrêter la labellisation à l’IDLM avant la fin de son inscription.


Un délai de 30 jours sera posé à compter de la date de non-renouvellement ou de retrait du label par radiation, afin de retirer tout logo et communication du label sur le site internet et lieu de travail du médium, sinon une pénalité de 200€ par jour sera appliqué.

L’IDLM se réserve le droit de rectifier ce protocole à tout moment. Dernière rectification, le 22 avril 2021.