Protocole d’une séance de médiumnité selon l’IDLM

Préambule

Ce protocole est en raison d’une communication très claire pour le médium et le consultant pour un déroulement en situation parfaite avec les Esprits supérieurs, sans manipulation mentale du médium, ni influence par la pensée du consultant. Le consultant a besoin de respecter et surtout comprendre la place de l’être humain car une séance avec les désincarnés est organisée par l’au-delà pour une raison précise et jamais pour votre propre désir et toutes autres intentions comme : avenir, matérialisme, ego ou toutes autres demandes futiles.

l’Au-delà utilise le medium pour proclamer l’existence d’une vie éternelle, il est un instrument pour les Esprits supérieurs sans aucune influence de sa part.

Pourquoi une séance de médiumnité ?

  1. Aide au deuil parents – enfants
  2. Aide au deuil (Le contact peut être très difficile et parfois impossible en raison de passages douloureux, suicide et meurtre.)
  3. Rétablissement d’un corps par l’Au-delà
  4. Solliciter l’Au-delà pour soutenir les enquêtes de recherches ou d’affaires non résolues

Déroulement d’une séance de médiumnité

Aucun partage d’information trop détaillée par le consultant sur le contact demandé au médium avant la séance. Le consultant vient pour lui-même et jamais pour une autre personne encore vivante. La séance est fixée à la demande du consultant et jamais à l’initiative du médium et ne peut pas être dans un but matérialiste ou prédiction de l’avenir, car l’Au-delà ne répond pas au futur.

  • Le médium devra donner des preuves au consultant assez rapidement (dans les premières minutes d’une consultation), afin de vérifier que le médium est connecté avec l’Au-delà sans avoir poser de questions au consultant.
  • Dans le cas où aucun contact n’est établi le consultant a le choix d’être remboursé ou de ne pas payer pour la consultation en totalité, soit le consultant préfère une consultation pour autre chose qu’un contact avec l’Au-delà.
  • Le médium peut avoir le contact avec ses mains sur un bijou, objet, photo ou carte d’identité (pas de photos sur portable) dans une enveloppe fermée, pas observable au visuel du médium.
  • Quand le travail du médium en dehors de son cabinet et fixé par le consultant sur un lieu de délit, le médium devra être ramené avec un bandeau sur les yeux et le médium peut se déplacer sans bandeau et utiliser des objets ou photos de la même façon que dans son cabinet.
  • Quand le travail du médium en dehors de son cabinet et fixé par le consultant dans des cas où la présence d’âmes ignorantes pourraient être présentes, le médium peut se déplacer sans bandeau et utiliser des objets ou photos de la même façon que dans son cabinet.

L’IDLM se réserve le droit de rectifier ce protocole à tout moment. Dernière rectification, le 22 avril 2021.